A l’occasion de Yom HaShoah, lettre spéciale Akadem : lectures, films et conférences

Akadem

DE  YOM HASHOAH …

Avec la disparition des derniers survivants, comment rendre compte de la Shoah? Bien sûr, les historiens consignent les témoignages, archivent les documents, établissent les faits. Akadem s’emploie à filmer leurs nombreux colloques. Mais comment parler au cœur, en appeler à l’émotion … entrent alors en scène artistes et écrivains qui chacun dans son art tentent de rendre compte de l’indicible. Littérature, cinéma, théâtre, musique, BD…, 75 ans après la sensibilité est intacte et l’actualité culturelle de la Shoah plus chargée que jamais.

Akadem

À YOM HA’ATSMAOUT

Renaissance du peuple juif sur sa terre, Yom Ha’atsmaout peut faire l’objet de plusieurs lectures, historique, religieuse, politique, messianique… Akadem vous accompagne à la (re) découverte de cet événement dans toutes ses dimensions.
Lien vers la Newsletter AKADEM N° spécial du 12 avril 2018 : « de Yom Hashoah à Yom Ha’atsmaout » : sélection de livres, de films et conférences Akadem

11et 12 avril 2018. Cérémonie pour Yom Hashoah au Mémorial

Mur des noms. Mémorial de la Shoah, Paris

Du mercredi 11 avril à 19h au jeudi 12 avril à 18h45, une cérémonie suivie d’une lecture publique ininterrompue de 24 heures, de jour comme de nuit auront lieu sur le parvis du Mémorial de la Shoah à Paris. Des 76 000 noms inscrits sur le Mur des Noms, seront prononcés, un à un, les noms des personnes déportées de France par les convois n° 71 à 85, des Juifs morts en camp d’internement en France, exécutés comme résistants, comme otages ou abattus sommairement (listes 90 et 91), et des personnes déportées par les convois n°1 à n°20.

Lire la suite sur le site du Mémorial de la Shoah

Noms et photos des Juifs déportés de France inscrits sur le Mur des Noms qui seront lus lors de la commémoration de Yom HaShoah avec détails si connus

8 mars 2018. Obsèques du père Jean Dujardin

La messe a eu lieu à Sainte-Eustache, Paris 1er. Très grosse affluence. Plusieurs textes ont été lus qui présentaient tous les aspects du travail effectué par le père tout au long de sa vie. Nous vous les transmettrons dès que nous les aurons.

  • Hommage de Louis-Marie Coudray (SNRJ) au nom de l’archevêque de Paris
  • Biographie par le père François Picart (supérieur de l’Oratoire et élève du père Dujardin)
  • Témoignage familial par une de ses nièces
  • Hommage de Raphy Marciano (directeur de l’Espace Culturel et Universitaire Juif d’Europe et de l’Institut Universitaire Elie Wiesel) et de Franklin Rausky (directeur des études de l’Institut Universitaire Elie Wiesel). Texte en ligne sur le site du SNRJ
  • Texte écrit par Jean-Marie Martin (Oratoire) lu au moment où le drap du Train de la mémoire 2016 a été déroulé sur le cercueil et dans l’allée de l’église : Le Sefer du Train de la Mémoire
  • Psaume 92 (91) : « Cantique pour le jour du Sabbat.  Il est bon de célébrer le Seigneur … » chanté en hébreu par le rabbin Daniel Farhi. Texte du rabbin Fahri publié sur sa page Facebook et mis en ligne sur le site de l’Oratoire : « Pour Jean, j’irais prier à l’église »
  • Prédication par le père Michel Quesnel (Oratoire)
  • Lecture de la prière de l’éducateur

Le père Jean Dujardin vient de nous quitter

Père Jean Dujardin. 20 janvier 2018. Photo : Burgelin

Nous apprenons avec une grande tristesse la mort du père Jean Dujardin survenue dans la nuit du 2 au 3 mars 2018.

Nous nous associons à sa famille et à ses amis dans ce moment de chagrin.

Nous pensons aux nombreux travaux que le père a entrepris pour faire comprendre au plus grand nombre l’importance du dialogue judéo-chrétien. En particulier, au projet du Train de la mémoire qu’il avait impulsé et animé jusqu’au bout de ses forces : en dépit d’un état de santé chancelant, il avait tenu à témoigner en personne lors du vingtième anniversaire, le 20 janvier 2018 au Collège des Bernardins.

Ses obsèques seront célébrées le jeudi 8 mars à 14h30 en l’église Saint-Eustache, Paris 75001.

Continuer la lecture de « Le père Jean Dujardin vient de nous quitter »

20 janvier 2018. Discours de remerciement du père Jean Dujardin

Père jean Dujardin. 20/01/2018. Bernardins

C’est très volontiers que je dis quelques mots pour vous remercier tous d’être présents ce soir pour évoquer ce moment d’histoire où nous avons eu l’intuition qu’il était nécessaire de créer ce Train de la Mémoire, pour que ce ne soit pas simplement un enseignement de l’histoire mais une expérience, par le train, de la rencontre sur les lieux. Et comme j’ai eu l’occasion de les faire tous, sauf le dernier pour des raisons de santé, je puis attester à quel point les jeunes, partant avec intérêt, étaient profondément bouleversés. Ils l’étaient en particulier dans deux moments importants de ce voyage au camp d’Auschwitz : à un moment où on évoquait les différents événements et souvenirs, mais surtout aussi au moment où nous repartions en suivant la voie de chemin de fer qui conduisait les déportés au camp d’Auschwitz.

Je crois que cette expérience, pour les jeunes, est inoubliable. Tous ceux que je rencontre encore aujourd’hui s’en souviennent. Et cela les a marqués parce qu’ils ont compris qu’à travers cet effort de mémoire, ce n’était pas simplement un rappel historique, mais un appel à des responsabilités dans le monde d’aujourd’hui. Or, je crois que cet appel à des responsabilités est plus urgent que jamais dans un monde toujours difficile, dans un monde qui peut toujours déraper, dans un monde qui n’est pas, hélas, à l’abri de toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de bien d’autres choses.

Merci à vous d’être présents ce soir et de contribuer à ce travail si essentiel.

(Transcription faite par Maryvonne Vejux)