Revue d’Histoire de la Shoah. n° 209, 10/2018

L’historiographie allemande de la Shoah a fait de considérables avancées depuis les années 1970. La querelle des historiens, au milieu des années 1980, a d’ailleurs montré l’intensité du débat et l’importance des enjeux pour l’image que la nation allemande avait d’elle-même. Après la chute du Mur (novembre 1989) et la réunification opérée en octobre 1990, on assiste à une explosion de la recherche grâce, entre autres, à l’ouverture de nombreuses archives et à l’interrogation, à nouveaux frais, du passé de l’Allemagne, y compris de l’ex-RDA, deux générations après le crime perpétré par le régime national-socialiste.

Continuer la lecture de « Revue d’Histoire de la Shoah. n° 209, 10/2018 »

Georges Bensoussan. L’histoire confisquée de la destruction des Juifs d’Europe

Conseillé par Martine Querette et Laurent Bargas :
Des décennies durant, on a cru que la catastrophe juive délégitimerait pour toujours l’antisémitisme. Pourtant, dès 1946, des pogroms étaient perpétrés en Pologne et, en France, les années 2000 ont vu grandir un antisémitisme inédit depuis la guerre. Si le génocide a débordé depuis longtemps le cadre des communautés juives, jusqu’à devenir en Occident un événement culturel, ça et là apparaissent des critiques sur la place qu’il prend dans la mémoire collective.
Ce sentiment de saturation relève en réalité d’une société qui a fait du génocide un alpha et un oméga de la création : à l’inverse du but recherché, cette centralité mémorielle a fini par empêcher de penser le présent. La tragédie semble réduite à un slogan incolore, les « heures les plus sombres de notre histoire », qui nous fait oublier que ce présent est gros de tragédies nouvelles. Dans le même élan, l’histoire juive se trouve accaparée et accusée de masquer les autres récits, sans que personne n’ait au final tiré de leçons du passé.

Bensoussan, Georges. L’histoire confisquée de la destruction des Juifs d’Europe. Usages d’une tragédie. PUF, 2016. (Intervention philosophique). 9782130607106

Essais historiques sur le nazisme et sa propagande

Trois suggestions de lecture :

Johann Chapoutot. La loi du sang - Penser et agir en nazi. Gallimard, 2014. (Bibliothèque des histoires). 9782070141937
Saul Friedländer. Réflexions sur le nazisme - Entretiens avec Stéphane Bou. Seuil, 2016. 9782021098563
Christian Ingrao. La promesse de l'Est - Espérance nazie et génocide, 1939-1943. Seuil, 2016. (L'Univers historique). 9782021332964

30 juin 2017. Mort de Simone Veil

Mme Simone Veil préside une séance du Parlement européen à Strasbourg le 12 octobre 1979 au Palais de l’Europe. © Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

La disparition de cette grande dame nous touche tous. Pour notre projet, comment ne pas évoquer son livre témoignage : Une vie paru en 2007.
En particulier, la difficulté de parler juste après la guerre, et ses nombreux engagements politiques et sociétaux : conditions de vie des prisonniers des prisons françaises, droit des femmes, députée au parlement européen, présidence de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah  et tant d’autres.

Après tous les témoignages et les hommages, l’important est de la lire et de l’écouter :
sur le site de la Fondation « Hommages à Simone Veil »des témoignages, des vidéos d’hommages et des liens vers des entretiens radios ou filmés

« Sauver Auschwitz ? » de Jonathan Hayoun sur Arte

Film documentaire de Jonathan Hayoun, Arte France, 2015.

Comment préserver la mémoire d’Auschwitz de l’oubli ? Éclairage sur l’histoire tourmentée du plus grand complexe concentrationnaire du IIIe Reich après la Seconde Guerre mondiale. Suite sur le site d’Arte

Ce film devrait nous aider à comprendre et à répondre à nos questions nombreuses après nos visites des deux camps. Continuer la lecture de « « Sauver Auschwitz ? » de Jonathan Hayoun sur Arte »