Un portrait de Germaine Tillion sur RFI

 La marche du monde : émission de Valérie Nivelon sur RFI.  Un portrait sonore de Germaine Tillion. Une femme au Panthéon de la République française.

Germaine Tillion
Germaine Tillion

Ethnologue et résistante, Germaine Tillion a toujours été une femme d’action. Dès 1934, elle part dans le sud algérien étudier mais aussi aider les populations des Aurès. Rentrée en France au moment de la capitulation, elle résiste immédiatement et monte un réseau. Déportée, elle soutient ses camarades et étudie le camp pour pouvoir témoigner de sa réalité.

Le pas alerte et l’esprit vif, Germaine Tillion a toujours conjugué son travail et son engagement. Avec sincérité, intelligence, et un brin de malice, elle a voulu transmettre et partager son expérience avec les jeunes générations. Grâce à nos archives sonores vous allez pouvoir entendre la voix et la pensée de Germaine Tillion.

Avec les archives sonores de rfi et notre invité : Laurent Douzou, historien spécialiste de la seconde guerre mondiale et de la résistance Les livres de Germaine Tillion évoqués dans l’émission :

  • « Ravensbruck », Paris, Points-Seuil, 1997
  • « L’Afrique bascule vers l’avenir », Paris, Editions Tirésias-Michel Reynaud, 1999
  • « Les ennemis complémentaires, Guerre d’Algérie », Préface de Jean Daniel, Paris, Ed. Tirésias, 2005
  • « Il était une fois l’ethnographie », Paris, Ed. du Seuil, 2000, 292 p.
  • « Le Verfügbar aux Enfers, une opérette à Ravensbrück », 2015 aux éditions du Seuil

A lire de Laurent Douzou : « La Résistance : Une morale en action » Collection Découvertes Gallimard, SérieHistoire

Germaine Tillion face au Niger (1970)Erik Guignard

A voir, deux expositions inédites à la Citadelle de Besançon: – « Les armes de l’esprit, Germaine Tillion, 1939-1954 » retrace l’engagement résistant de cette femme exceptionnelle, son parcours concentrationnaire et son témoignage sur cette sombre période de notre histoire. Cette exposition s’appuie sur ses importants fonds d’archives et présente de nombreux écrits rares ou inconnus.  Musée de la Résistance et de la Déportation – du 26 mai au 20 septembre 2015  – « Germaine Tillion, ethnologue dans les Aurès, 1934-1939 » présente ses premières missions algériennes pour étudier les peuples berbères. A découvrir : les plus belles photographies issues de ses missions, le film Les images oubliées de Germaine Tillion, réalisé par François Gauducheau, ainsi que plusieurs autres documents audiovisuels.  Musée Comtois – du 26 mai au 20 septembre 2015 Besançon est la seule ville en France à disposer de l’intégralité du fonds d’archives constitué patiemment par Germaine Tillion sur la déportation des femmes françaises à Ravensbrück. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *