Une semaine après les attentats

Depuis une semaine nos jeunes sont sous le choc, certains pleurent un proche, beaucoup s’interrogent, quelques-uns doivent reprendre le cours d’une vie qui ne sera plus jamais la même. Lors de nos échanges dans les classes deux interrogations reviennent fréquemment : comment des jeunes ont pu devenir des terroristes impitoyables ? Comment éviter que la peur fracture notre société ? Dès la création du Train de la Mémoire les éducateurs ont été convaincus que ce projet n’était pas seulement un devoir de mémoire, mais qu’il était surtout une réflexion sur le présent et l’avenir : accompagner les jeunes dans leur réflexion, développer leur discernement, les aider à devenir des citoyens responsables et tolérants. Nous revenons à chaque voyage impressionnés par la qualité des échanges avec les jeunes, par leur maturité, leur générosité, par la conscience qu’ils ont de leur responsabilité individuelle. Ces qualités nous les avons aussi retrouvées dans les discussions cette semaine dans nos classes. Alors que vendredi 13 novembre, nous nous sommes heurtés à l’inimaginable, l’indicible, l’équipe du Train de la Mémoire reste plus que jamais investie dans sa mission auprès des jeunes.

L’équipe de l’association Le Train de la Mémoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *