Les élèves de NdS-Evry se préparent au 9° Train de la Mémoire

Les élèves de Notre-Dame de Sion-Evry devant le Mur des noms. Mai 2014
Les élèves de Notre-Dame de Sion-Evry devant le Mur des noms. Mai 2014

depuis Janvier 2014. Comme les autres années, cette préparation se fait sur trois axes complémentaires : réunions de travail, lectures et recherches, sorties et rencontre d’un témoin

Axes des préparations :

1. Des réunions de travail mensuelles à l’école, encadrées par des adultes de l’établissement, où les élèves ont d’abord reçu des documents essentielles leur permettant d’acquérir une bonne connaissance de base concernant la Shoah. Ces mêmes documents leur ont ensuite servi à choisir une problématique sur laquelle ils souhaitaient travailler en vue de la présenter lors du voyage en train aux élèves des autres établissements participants. A partir du documentaire « L’assassinat d’une modiste » de Catherine Bernstein, ils ont travaillé sur la spoliation des Juifs en France.

  1. Parallèlement à ces réunions, un travail de lecture et de recherche à la maison pour approfondir leurs connaissances et questionnements.
  1. De façon ponctuelle, 3 sorties (le dimanche) dans des lieux emblématiques, afin que leur « déplacement » ait déjà un côté plus concret avant leur voyage à Auschwitz. A chaque fois, les élèves ont bénéficié d’un guide du lieu qui a su adapter le parcours à leurs besoins et questions :
  • Une visite au MAHJ (Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme) pour mettre en avant la culture juive toujours vivante (6 avril 2014)
  • Une visite au Mémorial de la Shoah à Paris avec son exposition permanente (18 mai 2014)
  • Une visite au Mémorial de la Shoah à Drancy (14 septembre 2014)

Un quatrième moment fort sera le témoignage de Monsieur Henri Borlant, que nous sommes heureux d’accueillir dans notre établissement le 3 Novembre 2014.

Témoignages des élèves

Comme déjà par le passé, ces visites ont marqué les élèves, leurs paroles en témoignent :

Au MAHJ

« Le dimanche 6 avril 2014, nous nous sommes rendus au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à Paris. Pendant près de 2 heures, un guide était là pour nous faire une visite complète du musée et répondre à toutes nos questions. Nous avons eu alors l’occasion d’apprendre énormément de choses concernant le parcours et la situation des juifs de l’Antiquité à nos jours en passant par l’affaire Dreyfus et le sort des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Le guide nous a également expliqué beaucoup de choses concernant la religion juive et notamment les fêtes principales (Pessah, Soukkot, Chavouot et Yom Kippour). Cette sortie nous a alors permis d’avoir plus de connaissances sur le judaïsme, élément essentiel pour notre voyage à Auschwitz. Ce fut une visite très intéressante et très enrichissante. »

« Cette visite m’a permis d’en apprendre plus sur la culture juive (…). Il y avait des photos et informations sur la vie des Juifs à Paris, leur arrivée et refuges. Une visite riche en informations en tous genres plus intéressantes les unes que les autres. »

Au Mémorial de la Shoah à Paris

« Le dimanche 18 mai, nous nous sommes rendus au Mémorial de la Shoah à Paris. Un guide était à nos côtés pendant près de 2 heures pour nous faire une visite complète du Mémorial. Cette visite était très riche. Nous avons d’abord commencé par nous installer dans la Crypte, pas loin du tombeau où nous avons dû rappeler les moments principaux de la Seconde Guerre mondiale. Le guide nous a ensuite tous réunis autour d’une maquette du ghetto de Varsovie et nous a apporté un maximum d’informations. Nous avons eu également l’occasion de rentrer dans la salle des fichiers où sont stockés des «fichiers juifs». Durant cette sortie nous sommes sortis pour voir le «Mur des noms». Ce Mur comprend les noms, prénoms, années de naissance des 76 000 hommes, femmes et enfants juifs déportés de France entre 1942 et 1944. Nous sommes également descendus au sous-sol pour suivre l’exposition permanente (visionnage d’un court documentaire, explication sur le Régime de Vichy, la vie des juifs dans les camps de concentration et d’extermination,..). L’exposition permanente se termine par l’évocation du sort des enfants juifs déportés de France. Quelque 3000 photographies rassemblées en grande majorité par Serge Klarsfeld et les FFDJF, classées par ordre alphabétique, permettent de prolonger la réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, et montrent, une fois encore, que derrière chaque victime il y a un visage. Cette sortie était très intéressante, très enrichissante mais surtout très émouvante. »

« Cette visite m’a apportée plus de précisions sur la Shoah, sur l’oppression qui a été exercée sur les Juifs. J’ai particulièrement retenu (…) la pièce qui contient toutes les archives, les murs où sont exposées toutes les photos retrouvées et pour finir le mur des noms et le mur des Justes. Toutes ces choses si intéressantes mais qui nous semblent si impressionnantes et terrifiantes. »

Au Mémorial de Drancy

« Être en face, directement, d’un lieu où avait été exercée la Shoah nous a permis d’appréhender un lieu qui se « rapproche » d’Auschwitz en France. Un passage fondamental pour notre préparation au voyage. »

« Se retrouver face à un bâtiment ayant été utilisé activement dans la déportation des Juifs : sensation intense presque nouvelle et très forte accompagnée de photos permettant une visualisation plus précise de son histoire et de ce qui y a eu lieu. J’ai une petite remarque à faire : j’ai du mal à imaginer que des personnes puissent aujourd’hui habiter dans le bâtiment où tant de femmes, hommes, enfants sont passés avant, pour la plupart, d’aller trouver la mort. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *