20 janvier 2018. Discours de remerciement du père Jean Dujardin

Père jean Dujardin. 20/01/2018. Bernardins

C’est très volontiers que je dis quelques mots pour vous remercier tous d’être présents ce soir pour évoquer ce moment d’histoire où nous avons eu l’intuition qu’il était nécessaire de créer ce Train de la Mémoire, pour que ce ne soit pas simplement un enseignement de l’histoire mais une expérience, par le train, de la rencontre sur les lieux. Et comme j’ai eu l’occasion de les faire tous, sauf le dernier pour des raisons de santé, je puis attester à quel point les jeunes, partant avec intérêt, étaient profondément bouleversés. Ils l’étaient en particulier dans deux moments importants de ce voyage au camp d’Auschwitz : à un moment où on évoquait les différents événements et souvenirs, mais surtout aussi au moment où nous repartions en suivant la voie de chemin de fer qui conduisait les déportés au camp d’Auschwitz.

Je crois que cette expérience, pour les jeunes, est inoubliable. Tous ceux que je rencontre encore aujourd’hui s’en souviennent. Et cela les a marqués parce qu’ils ont compris qu’à travers cet effort de mémoire, ce n’était pas simplement un rappel historique, mais un appel à des responsabilités dans le monde d’aujourd’hui. Or, je crois que cet appel à des responsabilités est plus urgent que jamais dans un monde toujours difficile, dans un monde qui peut toujours déraper, dans un monde qui n’est pas, hélas, à l’abri de toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de bien d’autres choses.

Merci à vous d’être présents ce soir et de contribuer à ce travail si essentiel.

(Transcription faite par Maryvonne Vejux)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *